A Free Template From Joomlashack

A Free Template From Joomlashack

nonmegadecharge.jpg

Dates à retenir :

There are no events at this time
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -

Menu

Joomla Slide Menu by DART Creations

Les nouveautés

Le projet SITA Imprimer Envoyer

Implanté à une douzaine de kilomètres de Montpellier et à 850 m du village de Fabrègues, il est sensé représenter l’alternative à la carence générée par la fin de l’exploitation de la scandaleuse décharge du Thôt (située à 8 Kms) qui a enfoui pendant 40 ans dans une colline artificielle de 39 mètres de hauteur, les déchets du district puis de l’agglomération de Montpellier.

Il y a quelques années on l’aurait appelé « décharge » puis un peu plus tard « Centre d’Enfouissement technique (CET) », on nous présente aujourd’hui le projet privé SITA comme un « Centre de Stockage de Déchets Ultimes (CSDU) » avant de bientôt le requalifier en «  centre de stockage de déchets Non Dangereux ». Les appellations changent, mais les ordures sont les mêmes. Vous avez dit « propagande » ?  

 Le Projet SITA sur le piémont de la Gardiole c’est un  CSDU et stockage d’encombrants, centre de tri, compostage des déchets verts, centre de tri des déchets industriels banals, stockage des déchets non valorisables….

Il se trouve sur le domaine de Mirabeau, une propriété de 106 hectares dont SITA veut obtenir la maîtrise foncière ; il couvre 31 hectares soit la superficie de plus de 60 terrains de foot… ce qui en ferait l’un des plus grands du sud de la France.

Le projet dans le détail (selon l’arrêté préfectoral du 28 11 09) :nonmegadecharge

  - Total des déchets entrants : 165 000 tonnes par an pendant 13 ans.

       - Dont : Tri/stabilisation de Déchets Ménagers (DM) et de Déchets Industriels Banals (DIB) : 102 000t/an

       - Dont : 48 000t/an déchets ultimes externes.

       - Dont : Plate forme de compostage de déchets verts : 15 000t/an (soit 13,7t/jour).

 - Stockage : 130 000t/an de déchets dits « ultimes » enfouis. (Soit 1 million 680 000 m3) sur 87 000m² en fond de forme).

 - Broyage : encombrants, refus : 70 000t/an.   

 - Stockage de composts : 2000 m3

 - Aire extérieure de compostage de déchets verts (fermentation, maturation…) : 20 000m²

- Bâtiment de réception, tri et broyage des déchets secs, préparation et stabilisation des déchets humides, ateliers, traitement de l’air : 10 270m².

Suite à nos précédentes contestations, les chiffres ont donc été revus à la baisse 165 000t/an au lieu de 208 000, pendant 13 ans au lieu de 15, et 130 000t/an enfouies au lieu de 150 000.

Mais ne nous laissons pas berner par ces baisses démagogiques, nous savons que les dirigeants de SITA tentent d’ores et déjà d’acquérir la maîtrise foncière des terrains qui se trouvent à proximité de ceux du projet, car comme partout ailleurs, une fois qu’ils seraient implantés, ils n’auraient pas de mal à s’étendre géographiquement et à prolonger d’autant les durées d’exploitation.

Les cartes :

 

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack